Corse

Comment construire les fondations d’une maison ?

Fondations maison

Comment construire les fondations d’une maison ?

Il n’existe pas de maison type qui puisse être prise comme modèle pour les fondations, mais certains des éléments structurels les plus importants sont assez homogènes, tandis que les matériaux diffèrent également beaucoup en fonction de la situation géographique et du climat.

D’une manière générale, les maisons ont une structure porteuse en béton armé reposant sur des fondations et des piliers bien ancrés dans le sol. Certaines maisons plus anciennes, plus petites et de plain-pied, reposent simplement sur une dalle renforcée, également en béton. Si la structure porteuse n’est pas en béton armé, les supports peuvent être en briques et l’habitation repose sur des murs porteurs.

Dans les maisons plus anciennes ou dans les maisons de campagne qui n’ont pas de cave, la dalle du rez-de-chaussée peut également être constituée d’un remplissage de pierres (dalle) stabilisé par du mortier.

Les fondations d’une maison

Dans la plupart des cas, la dalle des planchers intermédiaires est constituée d’éléments préfabriqués en briques spécialement structurées, liées au mortier de ciment et renforcées par des tiges de fer. Ces éléments reposent sur des poutres porteuses renforcées.

Le plancher ainsi créé repose à son tour sur des poutres en béton armé qui relient les piliers. Une couche de mortier de ciment (chape) est placée sur ce plancher.

S’il est nécessaire de percer des trous dans la dalle, il faut veiller à ne jamais faire de grandes ouvertures, car cela pourrait cisailler les tiges de fer et donc compromettre gravement la solidité de l’ensemble.

Dans les maisons qui ont une structure porteuse en béton armé, les murs périphériques sont très différents des murs intérieurs, alors que dans les maisons qui reposent sur des murs porteurs, cette diversité est généralement moindre.

Fondations maison : comment sont-elles construites ?

Le platine :

Utilisé pour les petites structures ou en cas de sol faible, il s’agit d’une dalle à laquelle on ajoute des nervures secondaires pour apporter une raideur supplémentaire. Il est utilisé dans les zones sismiques.

Dalles :

Idéale pour les structures à ossature avec des charges élevées. La base du pilier est élargie par un socle, généralement en forme de pyramide. Les plinthes sont souvent reliées par des bordures en béton armé.

Renforcement :

Chaque coulée de fondation doit être renforcée par une armature de tiges de tôle ondulée convenablement pliées et reliées entre elles par du fil de fer.

Couverture :

Il s’effectue après la réalisation d’un coffrage de confinement adéquat. Pour les petites coulées, on utilise la bétonnière, tandis que pour les plus grandes, on utilise le béton mélangé fourni par un camion-bétonnière.

Le coulage :

Il est effectué après la réalisation d’un coffrage de confinement approprié. Pour les petites coulées, on utilise la bétonnière, tandis que pour les plus grandes, on utilise le béton mélangé fourni avec la bétonnière.

Le béton :

Le béton, correctement mis en place dans le coffrage de manière à ce qu’il ne reste aucun vide et nivelé au sommet, est stabilisé pendant quelques jours avant la poursuite des travaux.

La dalle :

Une fois le coffrage retiré, il reste la structure en béton sur laquelle les murs et les piliers peuvent être érigés. Le durcissement final du béton dure environ 28 jours.

Poutre de fondation :

La poutre de fondation (également appelée poutre inversée) est une structure souvent adoptée pour les fondations superficielles en cas de problèmes d’affaissement différentiel. En effet, les poutres inversées sont les fondations les plus utilisées dans les zones sismiques.

Elle est réalisée en béton armé, de forme parallélépipédique, avec une épaisseur variant généralement de 40 à 80 cm, une largeur variant de 50 à 200 cm, des portées longitudinales généralement de 2 à 6 m.

La section est normalement un rectangle. Sa base en contact avec le plan de fondation doit avoir une largeur plus importante, liée à la capacité portante du sol et aux charges de la superstructure.

Retour en haut